1ère plateforme
de simulation numérique
dédiée à la formation en santé

Avec l’offre MedicActiV,
consultez, créez et partagez des cas cliniques virtuels
où et quand vous le voulez

Aller à la section suivante

L’intérêt de la simulation numérique

La simulation numérique est un outil pédagogique innovant, maillon indispensable et complémentaire dans la formation initiale et continue des professionnels de santé.
Elle répond notamment au principe éthique
«  Jamais la première fois sur le patient ».

  • Pédagogie innovante et collaborative
  • Réaliste et immersif
  • Rigueur scientifique et médicale
consult Dialogue avec le patient virtuel
dossier-medical Consultation du dossier médical
examen-clinique Examen clinique du patient virtuel
analyse Analyse et traitement
synthese Synthèse et debrief
Aller à la section suivante

Pour tous les professionnels de santé

MedicActiV a été conçu pour répondre aux nouveaux besoins en formation de l’ensemble des professionnels de santé et ce durant toute leur carrière.

Enseignants

Enseignants

Apportez plus d'interactivité à vos formations avec des cliniques immersifs

Étudiants

Étudiants

Expérimentez vos savoir-faire sans risque pour le patient

Professionnels de santé

Professionnels de santé

Approfondissez votre expérience

Aller à la section suivante

5 cas en démonstration pour découvrir MedicActiV

Afin de tester tout le potentiel de MedicActiV, nous vous offrons la possibilité de consulter 5 cas créés par l‘Unité de Traitement de l’Insuffisance Cardiaque du CHU de Bordeaux et l’équipe CARMEN « Modélisation et calculs pour l’électrophysiologie cardiaque » de l’INRIA Bordeaux.
Avec ces 5 cas cliniques, vous êtes un médecin généraliste, un cardiologue, un urgentiste et vous prenez en charge sur 10 ans un patient de 52 ans aux différentes étapes de sa pathologie cardio-vasculaire.

Cardiologie

Évolution cardiovasculaire d’un homme de 52 à 58 ans (Généraliste)

Évolution cardio-vasculaire sur 6 années d’un patient aux facteurs de risque multiples venu en première consultation pour une simple visite médicale de routine.
Vous suivrez en tant que médecin généraliste le patient sur 5 consultations.
Parallèlement le patient est pris en charge par son cardiologue : cas Évolution d’une pathologie cardio-vasculaire d’un homme de 57 à 58 ans (Cardiologue).

Public ciblé
Etudiant en médecine, Médecin généraliste
Date de publication
09 octobre 2015
Auteur
Hôpital cardiologique du Haut-Lévêque, CHU de Bordeaux
Durée estimée du cas
1 heure 15
Accéder aux cas
Cardiologie

Évolution d’une pathologie cardio-vasculaire d’un homme de 57 à 58 ans (Cardiologue)

Prise en charge d’un patient aux facteurs de risque cardio-vasculaire multiples à la demande d’un confrère généraliste.
Vous suivrez en tant que cardiologue le patient sur 4 consultations. Ce cas se déroule en parallèle de la prise en charge par le médecin généraliste dans le cas Évolution cardiovasculaire d’un homme de 52 à 58 ans (Généraliste)

Public ciblé
Etudiant en médecine, Cardiologue
Date de publication
09 octobre 2015
Auteur
Hôpital cardiologique du Haut-Lévêque, CHU de Bordeaux
Durée estimée du cas
1 heure 15
Accéder aux cas
Cardiologie

Homme de 63 ans hospitalisé pour insuffisance cardiaque

Un patient arrive aux urgences envoyé par son médecin généraliste pour une dyspnée aigüe de survenue brutale. Vous prendrez en charge ce patient en tant qu’urgentiste puis en tant que cardiologue hospitalier pour la consultation de sortie. Ce cas se déroule alors que le patient est suivi par son généraliste et son cardiologue : Cas Évolution d’une pathologie cardio-vasculaire d’un homme de 57 à 58 ans (Généraliste et Cardiologue).

Public ciblé
Etudiant en médecine, Cardiologue
Date de publication
09 octobre 2015
Auteur
Hôpital cardiologique du Haut-Lévêque, CHU de Bordeaux
Durée estimée du cas
45 mn
Accéder aux cas
Cardiologie

Homme de 63 ans, évolution d’une IC après hospitalisation pour fibrillation auriculaire (Généraliste)

Après sa sortie d’hôpital pour l’implantation d’un défibrillateur avec resynchronisation et après un séjour en centre de réadaptation vous allez suivre en tant que généraliste votre patient habituel sur deux consultations pour refaire le point sur son insuffisance cardiaque.

Public ciblé
Etudiant en médecine, Médecin généraliste
Date de publication
09 octobre 2015
Auteur
Hôpital cardiologique du Haut-Lévêque, CHU de Bordeaux
Durée estimée du cas
45 mn
Accéder aux cas
Cardiologie

Homme de 63 ans, évolution d’une IC après hospitalisation pour fibrillation auriculaire (Cardiologue)

Après sa sortie d’hôpital pour l’implantation d’un défibrillateur avec resynchronisation et après un séjour en centre de réadaptation vous allez suivre en tant que cardiologue votre patient habituel sur deux consultations pour évaluer sa cardiopathie. Ce cas se déroule après le cas Homme de 63 ans hospitalisé pour insuffisance cardiaque.

Public ciblé
Etudiant en médecine, Cardiologue
Date de publication
09 octobre 2015
Auteur
Hôpital cardiologique du Haut-Lévêque, CHU de Bordeaux
Durée estimée du cas
45 mn
Accéder aux cas

Retrouvez prochainement de nombreux cas cliniques dans toutes les spécialités.

Aller à la section suivante

Comment réaliser un cas clinique ?

Centres de simulation, facultés de médecine, sociétés savantes et organismes de formations…
contribuez à MedicActiV

Sur mesure

logo-square

Nous vous accompagnons de la conception à la réalisation technique de votre cas clinique.
Vous bénéficiez ainsi de tout le savoir faire et de l’expertise de l’équipe de notre département de simulation numérique en santé SimforHealth

Je souhaite contribuer
Disponible 2017

Autonome
avec PatientGeneSys

logo-patient-genesys

Réalisez vous-même vos propres cas cliniques avec l’outil de création de cas de consultations virtuelles.
Disponible sur navigateur web, il vous permet de concevoir vos cas cliniques étape par étape en toute facilité.
Cet outil est réservé aux établissements de formation en santé et aux professionnels de santé formateurs.

Je souhaite contribuer
Disponible 2017
Aller à la section suivante

Ce qu’ils pensent de la simulation numérique

La simulation numérique en santé apporte des solutions concrètes pour réaffirmer la reconnaissance de l’humain en chaque patient et ne plus voir les corps des personnes utilisés comme objets de formation, parfois sans même leur consentement. Elle rend possible l’émergence d’un nouveau droit, le « jamais la première fois sur le patient ». C’est donc une chance pour la démocratie sanitaire. Au-delà de la formation de professionnels de santé, la simulation numérique en santé pourrait également devenir un outil de formation et d’accompagnement des patients, en complément ou même dans le cadre de l’éducation thérapeutique.

Yvanie Caillé, Fondatrice et directrice de l’association de Renaloo

En développement professionnel continu, les activités de formation qui permettent une rétroaction à l’apprenant sur sa pratique médicale sont la voie de l’avenir. La simulation virtuelle est un outil de choix.

Dr Vincent Jobin. Responsable DPC Faculté de Médecine. Université de Montréal

La simulation numérique représente une offre de formation harmonisée, diversifiée en ciblant tous les champs d’activité des futurs thérapeutes en vue de leur insertion professionnelle. Un parcours créée, adapté au décret ministériel qui favorisera le projet personnel de chaque étudiant en formation initiale ou de chaque professionnel en formation continue afin d’améliorer la prise en charge et la qualité des soins.

Pr Peggy Gatignol, Orthophoniste , Phd, HDR

La simulation numérique crée le lien entre l’enseignement théorique et la pratique. Elle permet d’aborder et d’évaluer, en situation de réalité virtuelle, des compétences indispensables pour de futurs médecins et autres professionnels de santé. Le caractère interactif et immersif de la simulation numérique représente un vrai complément pédagogique aux stages que réalisent les étudiants durant leur formation.

Pr Patrick DEHAIL, MD PhD, Vice Doyen, Faculté de Médecine, UFR des Sciences Médicales, Bordeaux

Patients, proches, étudiants, professionnels de la santé, le numérique est désormais accessible à tous. De fait, il est devenu un outil d’information, d’enseignement et d’éducation incontournable. Au sein du CIS (Centre Interprofessionnel de Simulation), l’interprofessionalité est le cœur de notre vision et de notre mission. Ainsi, en conjuguant nos expertises d’enseignement avec celles de professionnels des nouvelles technologies, nous avons à cœur de développer de nombreux projets numériques au service des étudiants, et des professionnels de santé.

Grégory Cardot, Responsable technique du Centre Interprofessionnel de Simulation de Genève, Instructeur Européen de simulation en santé

La possibilité qu’offre la simulation de créer ou recréer des situations cliniques, va permettre à tous ses utilisateurs, étudiants ou professionnels de santé « d’apprendre en faisant ». Grâce à la répétition d’actes et l’analyse de ces derniers ils renforceront leur professionnalisme.

Sophie Alex-Bacquer, Chargée de mission
 Croix Rouge française

Il restera toujours gênant, même si les internes qui se forment ont déjà été familiarisés avec les gestes, qu’il existe de toute façon « une première fois sur le patient ».

Dans le domaine de la gastro-entérologie où les gestes d’endoscopie digestive sont fréquents (Coloscopie, gastroscopie), la simulation numérique serait un apport remarquable dans notre discipline.

Il existe, par exemple, des robots de simulation qui permettent à des étudiants en formation de se familiariser avec les gestes à pratiquer lors d’une coloscopie, mais ces solutions sont assez rares et restent très onéreuses.

Dr Didier Mennecier, Hépato-Gastroentérologue, Créateur du site hepatoweb.com Lauréat 2015 de l'Académie Nationale de Médecine

Aussi loin qu’il nous en souvienne, notre apprentissage initial durant les études médicales a fait appel très tôt à la simulation. Les études médicales ont ensuite peu à peu emboîté le pas aux autres formations professionnelles, en particulier celles nécessitant la répétition de gestes, l’acquisition d’habiletés, la décision en situation d’urgence avec la coordination d’une équipe, autant de situations difficiles à mettre en oeuvre en pratique.

Si l’évolution vers la simulation numérique nous permet désormais d’avoir des vignettes cliniques interactives, des avatars digitaux dotés d’un profil psychologique, il n’en reste pas moins qu’une résolution « intelligente » du cas suppose un travail de conception amont qui met l’enseignant au coeur d’un nouveau dispositif de « dossimulogie » numérique.

Pascal Staccini, Professeur de Santé Publique spécialisé en Informatique de Santé Département d’Ingénierie du Risque et Informatique de Santé (IRIS) - Faculté de Médecine - Université de Nice Sophia Antipolis - Co-organisateur du colloque international SeGaMed (Serious Gaming appliqué à la Médecine et à la Santé)
Aller à la section suivante

Qui sommes-nous ?

La plateforme MedicActiV a été imaginée et créée par  SimforHealth, le département de simulation numérique en santé de Interaction Healthcare, acteur reconnu dans la conception de e-formations appliquées au monde de la santé. Les équipes de SimforHealth réunissent des professionnels de santé, des experts pédagogiques et des ingénieurs spécialisés en 3D. Elles accompagnent depuis plus de 5 ans des organismes de formation, CHU et structures publiques dans la création d’outils innovants de e-formation.

Qui sommes nous (FR)

Vous souhaitez créer vos cas cliniques virtuels, suivre la publication de nouveaux cas sur MedicActiV, nous vous invitons à remplir ce formulaire

Envoi