Le premier cas clinique virtuel de Neurologie 

Dans le cadre de la création d’un cas clinique virtuel relatant la vie d’un patient victime d’un AVC, nos équipes ont pu échanger avec le Professeur DEHAIL co-auteur du cas et responsable de la collection en cours de constitution avec la faculté de médecine – Collège santé de l’Université de Bordeaux.

« Comment avez-vous connu la simulation numérique pour la santé et pourquoi cette technologie vous a-t-elle attirée ? »

En pleine réflexion autour du moyen de créer une plateforme mutualisée de simulation en santé à Bordeaux, avec différents outils, traditionnels et novateurs, la faculté de médecine de Bordeaux a souhaité développer des jeux sérieux, dans le but de compléter le parcours pédagogique des étudiants en médecine.

Il existe néanmoins des contraintes très particulières à la faculté de Bordeaux car elle accueille un des plus gros effectifs de France d’étudiants inscrits en 2ème cycles des études médicales (de la 4ème à la 6ème année).

La proposition de SimForHealth de créer, en partenariat avec la faculté, des serious games, répondait à notre souhait de toucher tous les étudiants avec ce nouveau type de support pédagogique.

L’idée principale est de proposer aux étudiants des parcours  complémentaires et virtuels de stage, utilisant les principes des jeux sérieux. Cela leur permettra de se confronter à des pathologies fréquentes qu’ils n’auront  pas forcément l’occasion de voir au cours de leurs stages cliniques.

Le cas AVC, le premier de la collection, a été construit autour des items du programme officiel du deuxième cycle,  partagé par tous les étudiants de France.

« Pourquoi avoir choisi de créer un cas sur l’AVC en particulier ? »

L’AVC est une pathologie fréquente qui peut entrainer de lourdes séquelles.  

La stratégie thérapeutique à la phase initiale estbien codifiée. Tout futur médecin doit en connaître les principes de diagnostic et de prise en charge. C’est la raison pour laquelle nous avons décidé de débuter par ce cas avec mon collègue Ie Pr Igor SIBON qui est responsable de l’Unité Neurovasculaire du CHU de Bordeaux.

L’idée était donc de proposer ce cas à tous les étudiants bordelais sur une plateforme ouverte de type e-learning. Des enseignements dirigés de débriefing seront organisés à partir de ce cas.

« Quel objectif pédagogique souhaitez-vous que les futurs médecins acquièrent grâce à ce cas clinique virtuel ? «   

Ce cas clinique, comme les autres à venir,  représente un moyen intermédiaire de mettre en application des connaissances apprises dans les livres et les référentiels, dans un contexte virtuel signifiant, rappelant les conditions réelles auxquelles l’étudiant pourra être confronté dans son futur exercice. Il permettra à l’étudiant d’acquérir, sans risque, un certain nombre d’attitudes qu’il devra un jour mettre en œuvre réellement. Ces jeux sérieux nous semblent pouvoir compléter très utilement la formation des jeunes médecins, entre l’acquisition obligatoire des connaissances et la pratique auprès des patients.

L’idée, à travers le partenariat établi avec SimforHealth est de créer un socle de formation pour les étudiants de médecine en 2ème cycle en sachant qu’il y aura des extensions possibles vers les professions paramédicales, puis vers les internes (3ème cycle).

D’autres cas cliniques virtuels sont en cours d’élaboration pour être ajouté également au parcours pédagogique des étudiants de 2ieme cycle à Bordeaux.

Découvrez en image, quelques étapes de ce cas clinique.

Pour suivre toutes nos actualités, ne manquez pas de suivre notre fil d’actualités Twitter